logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/03/2017

Printemps !

Chers Amis,

Pour ce premier jour de printemps bien tristounet,je vous offre ce poème:

Christiane

 

Le printemps reviendra

 

Hé oui,je sais bien qu'il fait froid,

que le ciel est tout de travers;

Pluies.JPG

 Je sais que ni la primevère ni l'agneau ne sont encore là.

17156026_794264137392951_114407227251921618_n.jpg

La terre tourne;il reviendra,

Le printemps sur son cheval vert.

Photo du mimosa:Fanfan du FatrasP1010906.JPG

Que ferait le bois sans pivert,

Le petit jardin sans lilas? 

P1020709.JPG

Oui,tout passe,même l'hiver,

P1090197.JPG

Je le sais par mon petit doigt 

Que je garde toujours en l'air.

P1020677.JPG

N'entends-je pas frémir en moi

Un pré naif et recueilli

Autour de mon clocher fleuri?

DSC_3774.JPG

Maurice Carême 

"En sourdine"

P1010898.JPG

 

 

 

26/02/2017

Grasse matinée....

Chers Amis,

Une grasse matinée,cela vous tente ?

Ou bien le besoin de vous lever aux aurores (comme moi) vous convient ?

Ne rien faire,rêver,lire un bon livre",l'Amie prodigieuse" par exemple,faire des projets et puis ne plus penser à rien.

Comme il est doux ce dimanche d'hiver,presqu'un printemps déjà.

Je vous offre ce poème,ainsi qu'une chanson (très peu connue) de Jacques Dutronc, et vous souhaite un doux dimanche

Christiane

Créations de Chirstiane (54).JPG

Je refuse de me réveiller,et encore moins de m'ébattre !

Félicia

 

"Le paresseux"

 

Accablé de paresse et de mélancolie,

Je rêve dans un lit où je suis fagoté,

Comme un lièvre sans os qui dort dans un pâté

Ou comme un Don Quichotte en sa morne folie.

 

Là,sans me soucier des guerres d'Italie,

Du comte Palatin,ni de sa royauté,

Je consacre un bel hymne à cette oisiveté

Ou mon âme en langueur est comme ensevelie.

 

Je trouve ce plaisir si doux et si charmant,

Que je crois que les biens me viendront en dormant,

Puisque je vois déjà s'en enfler ma bedaine,

 

Et hais tant le travail que,les yeux entr'ouverts,

une main hors des draps,cher Baudoin à peine

Ai-je pu me résoudre à t'écrire ces vers.

 

MARC ANTOINE GIRARD

SIEUR DE SAINT AMANT

1594-1661

 

23/06/2016

Un jour Eternité

 

Un Jour Eternité

 

J'aurais aimé naître papillon . Sortir de mon cocon et parcourir le monde à la recherche de "petite étoile" qui , j'aurais fait ce voeux , serait également un papillon . J'aurais laissé sécher mes ailes et je serais parti la retrouver , quelque part , je ne sais où.

DSCN5482.JPG

 

Mais pendant une journée éternité , je n'aurais eu de cesse de voyager afin de la rencontrer , sur une fleur , sur une branche luttant dans un vent contraire ou accrochée au tronc d'un arbre . Une journée éternité avec elle , où qu'elle soit , et je me ferais le plus charmant des papillons qu'elle n'ait jamais rencontré . La tâche serait lourde de conséquence mais je ne faillirais pas ! Le chemin et les recoins nombreux mais je persévérais dans ma quête .

DSCN5796.JPG

 

Une fois sur la bonne piste après avoir demandé à la nature , si cela était possible , et une fois l'avoir rencontrée , je tournoierais autour d'elle et , sur une fleur mes ailes déployées, je lui ferai admirer et apprécier mes teintes .

DSCN5801.JPG

 

J'espère qu'elle saura voir l'unique présage dans cette opportunité afin de connaître l'amitié . Partager en fin de journée un instant unique qui restera gravé à jamais dans nos mémoires pour ne plus être seul et ainsi avoir vécu , avoir profité de ma vie comme un moment heureux et chaleureux .

DSCN5821.JPG

 

Juste elle et moi où nos chemins croisés resteront inscrits dans la mémoire. Puis la nuit , le long sommeil des anges décideront  de ce qu'ils pourraient faire de nous dans un paradis toujours plus merveilleux et aux secrets bien gardés ...

DSC_4053.JPG

Jean  (NANJE)

Ce texte écrit par Jean,et faisant parti de son premier recueil:"Pensées vagabondes" m'a touchée.

Christiane

 

 

07:40 Publié dans Poésie, Texte | Lien permanent | Commentaires (3)

13/12/2015

Bon dimanche !

P1080325.JPG

Bon dimanche à tous

Christiane

 

 

 

14/05/2015

Un bouquet de fleurs...

P1020215.JPG

 

929401603.JPG

Pour toi mon ange ...

DSCN0459.JPG

Auprès des roses que tu aimais tant !

P1020219.JPG

christiane

 

 Victor HUGO (1802-1885)  Recueil Les contemplations

 

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

 

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur

 

Tout à l'heure,Jean et moi irons te porter ce bouquet de roses...


 

 

18/11/2013

Poème:L'Idiot

L'Idiot


Poivre et Sel Poeme Rolande par SWON06

Vous souvenez-vous?

C'était au mois de Mars 2013:je venais de débuter le cours de théatre

Je vous présente mon amie Rolande,de la troupe "Poivre et sel",qui a écrit le poème.

Cette troupe chaleureuse,m'a vivement encouragée à reprendre les cours.

Je les remercie

Pensez à monter le son!!!


L'idiot

Je suis l'idiot du village

Tout le monde m'aime bien.

Un idiot ç'a n'a pas d'âge,

Pas d'attache,pas de lien.

Assis près de la fontaine

J'écoute et je ne dis rien.

Mon coeur d'idiot est sans haine,

Les gens me tendent la main.


Moi,l'idiot,je ne vois rien,

Je somnole dans mon coin.


Voici la jolie Suzon,

Elle attend son amoureux.

Il est pauvre son Louison,

Mais ,qu'importe,ils sont heureux.

Les parents de la Suzon,

Qui ne se doutent de rien,

Cherchent le riche garçon

Qui leur donnera du bien?


Moi,l'idiot,je ne vois rien,

Je somnole dans mon coin.


Le matin je vois passer

La rosière du village.

A la messe elle va prier,

Tout le monde la croit sage,

Pourtant je sais que le soir

Par la fenêtre elle saute

Le coeur tout rempli d'espoir

Vers l'amour dans l'herbe haute.


Moi,l'idiot je ne vois rien,

Je somnole dans mon coin.


il y a bien longtemps,

L'amour était dans mon coeur,

Et je l'aimais tant et tant

Qu'il n'était plus grand bonheur.

Mais un jour la traîtresse

Pour un autre me quitta.

Mon coeur tout plein de détresse

A ce sort ne résista.


Depuis lors, j'erre sans but,

L'Idiot je suis devenu...


Rolande Garnier-Chereau:

"A l'aube de l'automne"

 

printempsdepoetesbor-c62r.jpg

Cette très vieille dame nous a lu son poème .J'ai été très émue,et je voulais vous le faire partager.

Bonne journée à toutes et tous

Christiane


08:41 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (8)

20/04/2013

La cuisine:poème

 

 

La cuisine


La cuisine est si calme

En ce matin d'avril

 

2081313963.JPG

Qu'un reste de grésil

Rend plus dominical.

 

DSCN0225.JPG

Le printemps,accoudé

Aux vitres,rit de voir

Son reflet dans l'armoire

Soigneusement cirée.

 

DSC_0693.JPG

Les chaises se sont tues,

La table se rendort

Sous le poids des laitues

Encore lourdes d'aurore.

 

005.JPG

 

Et à peine entend-on,

Horloge familière,

 

gâteau 021.JPG

L'humble coeur de ma mère

Qui bat dans la maison.

 

baguette magique 001.JPG

"Feuilles de vignes recette arménienne":

Ma mère les faisait si bien!

 

Maurice Carême

Mère

 

DSCN4143.JPG

Bonne journée

Christiane

07:05 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (10)

15/04/2012

Il pleut

 

Chers amies et amis

Je ne suis pas souvent présente sur le blog,mais je ne vous oublie pas!

En témoignage d'affection,je vous offre ce poème:

 

Il pleut

 

Il pleut-c'est merveilleux.Je t'aime.

Nous resterons à la maison:

Rien ne nous plaît plus que nous-mêmes

Par ce temps d'arrière saison.

 

Il pleut.les taxis vont et viennent.

On voit rouler les autobus

Et les remorqueurs de la Seine

Font un bruit...qu'on ne s'entend plus.

 

C'est merveilleux:il pleut.J'écoute

La pluie dont le crépitement

Heurte la vitre goutte à goutte...

 

Je t'aime.Oh! ce bruit d'eau qui pleure,

Qui sanglote comme un adieu.

Tu vas me quitter tout à l'heure:

On dirait qu'il pleut dans tes yeux.


Francis Carco (1886-1958)

"Poèmes et proses"

 

DSCN9805.JPG

Bon dimanche

 

Christiane


 

 


 


 

08:18 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (13)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique